• Le futur PdF.... pas un fichier informatique, mais Président de la France.... c'est pas un fichier, mais un "fait chier!".

     

    Hormis les mini candidats, ceux qui ne sont là que pour agiter le bocal ou valider l'existence pénibles d'idées dépassées par la réalité de la vie actuelle, irréversible sans doute....

    MACRON : "tu quoque fili"... enfanté par Hollande qui nous a sorti cet illustre inconnu, première plume de ses discours pendant longtemps... puis carrément aux manettes... le candidat de la rupture ? rupture en quoi puisque issu de la précédente mandature... ha ça pour poignarder Hollande  il est bien là le gueux... la rupture avec les partis ? forcément... il prend une posture à la Le Pen ou Mélanchon, costard cravate en plus (et montre haut de gamme en moins car ça place mal le personnage que de porter une montre un peu chic). pourquoi je dis ça ? il veut se placer comme un centriste (enfin on imagine cela) mais en jouant avec le vent portant du "je ne suis d'aucun parti"... en sachant que la vague actuelle de ras le bol est justement contre toute forme d'appareil.. le manque de renouvellement etc.... mais donc sans porter les idées révolutionnaires de Melenchon ou extrémistes de Le Pen... habile ? en tout cas il a tué le père (Hollande) chose que je trouve remarquablement dégueulasse - quand bien même Hollande n'a pas une once de crédit à mes yeux - et il nous promet de marier le feu et l'eau (la gauche et la droite) car il n'a pas de parti.... feu + eau = buée.... vaste enfumage selon moi, il aura pour majorité un attelage hétéroclite de députés (le vrai second tour des Présidentielles est  là) et donc va nous faire des tas de plans sur la comète pour se faire élire, mais le APRES reste plus que mystérieux et personnellement je doute totalement de sa capacité à réunir une majorité STABLE pour voter ses promesses. Pour moi il est à l'EXTREME CENTRE.... biais politique totalement similaire à Melenchon et Le Pen. Sans dire que le doute m'habite, un type qui a bossé chez Rotschild, il disposerait même pas d'un CODEVI plein ? humpf.... bizarre, ou il ment ou il dilapide ou il est un bien  piètre gestionnaire, dans les 3 cas, c'est fâcheux.

    LE PEN : s'est faite secouée comme un cocotier par l'huluberlu de service- POUTOU - mais avec pour mérite d'avoir convenablement positionné le personnage. Discours rôdé et populisme intact... aucune chance de faire un second tour convenable.... les LEPEN la seule chose qui les interesse c'est d'exister politiquement, de là à vraiment prendre les commandes je n'y crois pas une seconde... mais ça assure un jolie position à leur égo et accessoirement des mandats politiques à répétition dont ils savent tirer profit, on vient de le voir avec les aventures de Marine à Bruxelles.... ça pique dans la caisse dés que ça peut... la classe. Pour refaire le buzz elle a usé des outils chers à son père, en balançant une belle vanne sur la rafle du Vel'd'Hiv... le fond de commerce habituel pour rassembler les brebis égarées sans doute par son discours plus mielleux pour se rendre plus comestible par un électorat moins radical.... bref....

     

    FILLON : en parlant de piquer dans la caisse... c'est encore plus chic quand on le fait légalement.... et là ce "père la morale" s'est fait choper les doigts dans le pot de miel et jusqu'au coude s'il vous plait. Son seul mérite aura été d'éliminer JUPPE puis de se désintégrer en vol presque dés le lendemain. Je pense que le score cité par les sondages (autour de 18/17 %) pourrait même être péniblement atteint. Vainqueur des primaires "on ne sait comment" et disqualifié des vraies élections, à rayer d'un trait de plume.... son arrivée au second tour est totalement irréaliste en l'état actuel.

     

    MELENCHON : alors là on touche au sublime.... ce vieux fils du marketing internet (devenu un youtubeur de première) habité par l'opportunité de dépasser le candidat de droite, voir talonner le FN ou MACRON.. et pourquoi pas un second tour. J'ai croisé une fois le personnage dans un restaurant Marseillais... je vous le jure devant Dieu ou Diable, il ne m'a pas inspiré la moindre sympathie, bien au contraire. Mais bon à l'époque il roulait encore pour l'aile très à gauche (border communiste) du PS. Candidat d'une pseudo rupture, ce type est un homme totalement issu de l'appareil PS, quoiqu'il en dise... la France insoumise.... vaste programme... et il aura soit une volonté type Brexit (et pourquoi pas, il n'est plus à ça prés) si l'Europe le remet à sa place ? le vrai danger qui place sur l'Europe c'est ce genre de type... là l'implosion serait une réelle possibilité. Et pour finir le portrait tout en finesse, il inscrit la sortie d'à peu prés tous les traités et organisation, pour rejoindre l'alliance Bolivarienne.... on est pas bien là Tintin ? (regardez ce que c'est cette Alliance, vous allez trouver ça super je suis sûr). Mais bon la génése des idées politique du personnage donne le vertige tant il est pour puis contre selon le sens du vent et l'époque à laquelle on lui demande son avis (c'est un peu le Johnny HALLYDAY de la politique, selon la mode il s'adapte.. un poil léger en terme de conviction....).

     

    Et je m'aperçois que j'ai oublié HAMON.... pas Marcel, mais son fils Benoit (huhu).... je sais pas pourquoi mais chaque fois que je le vois (j'ai pas besoin de l'entendre) je l'imagine avec un gros bonnet pointu et un grelot au bout... la tête à OUI-OUI... on parle même pas de ses idées trop sympas... et des budgets qui vont avec... comme Mélenchon il ne sait pas compter, ou plutôt si, il sait compter sur les autres.

     

    C'est sans doute la première fois depuis que je suis électeur que je ne sais pour qui voter, ni mes convictions profondes ni ma sympathie pour l'ADN d'un des candidats ne me donne la moindre envie de les voir gagner. Je ne regretterais pas Hollande, vainqueur d'un concours de circonstances (chute de DSK inattendue) et du rejet de Sarkozy total (que je partage tant ce mec à TOTALEMENT raté ses 5 années, même par vents contraires il faut l'admettre). Sachez que si Sarkozy avait gagné la primaire de Droite, Hollande se serait présenté, sur de pouvoir re jouer le rejet de Sarko (et oui, c'est une certitude).

    J'aurais voulu voter pour un européen convaincu, adepte d'un ordre bienveillant mais rigoureux, laissant place à la stabilité sociale, fiscale, encourageant la réussite collective par l'encouragement individuel et avec un biais pour simplifier le fonctionnement de la France, pas les promesses farfelues de tous ... Je ne l'ai pas. (vous avez compris qui c'est).

    le danger ? c'est d'avoir un candidat débile face à MLP.... melenchon ? vous imaginez un second tour MLP/MELENCHON ? là c'est presque sûr... l'Europe serait sur la sellette et sans doute les allemands plus que tenter de nous laisser nous démerder avec nos idées... et les idées sans moyens voila voila.... le moins mauvais cas (j'ai pas dit bon, loin s'en faut...) serait MACRON/FILLON... le scélérat contre le menteur.... 

    charmant hein ?

     

    J'attends vos commentaires, c'est une tribune qui me vient là comme ça... en mode ras la casquette... et please, respect, humour et cordialité.

    Un truc vu sur le net, je sais pas ce que vaut l'institut Montaigne ? mais le tableau, sans doute simpliste,  a au moins le mérite de donner les tendances :

    Le Futur PdF

     

    Perso j'ai toujours pensé que pour être indépendant, il fallait en avoir les moyens, ce n'est pas en empruntant toujours plus qu'on saura l'affranchir de l'aide directe ou indirecte des autres  ... La France insoumise "mon cul !!" si elle doit du pognon, à part se mettre en faillite (et encore) y'aura pas d'échappatoire... c'est un problème niveau CM2 Mr Melenchon. Le populisme commence toujours pas promettre sans compter, je peux en détecter 3 sur ce tableau.

    Partager via Gmail Yahoo!

    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique